Saviez-vous que de commander sur notre site web n'a jamais été aussi simple, sécuritaire et rapide? Comme la demande est forte pour nos produits, ceci est une alternative rapide si vous n’avez pas le temps d’attendre en ligne afin de parler à l’un de nos agents.

Moi, j'étais fait pour être jardinier


par Michel Faucheux

Moi, j'étais fait pour être jardinier
Date de publication: 2020-10-26
Nombre de pages: 192
ISBN: 9782706719899

L’auteur se rappelle de la conclusion de la dernière lettre laissée par Saint-Exupéry avant de disparaître : « Si je suis descendu, je ne regretterais absolument rien. La termitière future m’épouvante. Et je hais leurs vertus de robots. Moi, j’étais fait pour être jardinier. » Il se souvient aussi de l’évangile de Jean où Marie-Madeleine prend Jésus pour un jardinier. Ce passage qui a inspiré les peintres est une source de méditation pour l’auteur. D’abord, il permet de lier christianisme et écologie; ensuite il aide à penser la Résurrection comme une « entrée en paysage », autrement dit, comme une reconstitution de l’être humain dans un rapport harmonieux au monde, à l’environnement ; il dispense, encore, une leçon sur le deuil : car la relation avec tous les existants qui détermine « l’entrée en paysage » se fonde sur le lien initial entre les vivants et les morts dont la résurrection de Jésus dicte le mystère.

Marie-Madeleine se trompe en prenant le Christ pour le jardinier mais cette confusion lui permet de créer un rapport serein avec un cher disparu. Habiter à nouveau le monde est inséparable d’établir une mémoire sereine avec ceux qui nous ont précédés. Enfin, cet évangile permet d’envisager un double sens au jardinage : le jardinage de la terre et le jardinage de l’âme. En reliant l’écologie et la poésie, la main et l’esprit, les hommes et Dieu, il offre l’espoir de réorienter notre destin et d’échapper à la tentation actuelle du désespoir et du catastrophisme. Un essai qui témoigne de la vigueur inaltérable des ressources du christianisme aujourd’hui.

Michel Faucheux
31,95$