Profondeurs extrêmes et autres obscures mégastructures


par Ian Graham

Profondeurs extrêmes et autres obscures mégastructures
Date de publication: 2013-03-14
Nombre de pages: 34
ISBN: 9782895794875
Jusqu’en 1960, les tunnels étaient creusés avec des foreuses portatives, des explosifs, des pics et des pelles. Le processus était long, et le travail, ardu. C’est pourquoi le métier de mineur est l’un des plus dangereux du monde. Sous terre, ces hommes font face à divers dangers, dont les incendies, les explosions et les effondrements. En 2010, une partie de la mine San José s’est ainsi effondrée, emprisonnant des mineurs chiliens à 622 mètres de profondeur. En cas d’urgence, il est d’ailleurs difficile de s’échapper des tunnels et des puits. C’est la raison pour laquelle la plupart des tunnels longs et profonds sont creusés aujourd’hui par des tunneliers. Ces derniers permettent aux voitures et aux trains de passer sous les montagnes, sous les rivières et même sous la mer. Dans d’autres cas, des tunnels profonds servent à entreposer des substances dangereuses ou à extraire des ressources. Par exemple, des fûts remplis de déchets radioactifs sont stockés à 650 mètres sous terre au Nouveau-Mexique. Au centre du livre se déplie une présentation sur quatre pages des principales étapes de la construction du tunnel sous la Manche. Ce documentaire permet aussi d’apprendre des faits étonnants : les plus grands tunneliers mesurent près de 16 mètres de diamètre, certaines portions du tunnel de Seikan descendent jusqu’à 140 mètres sous le fond marin, et la plateforme de pétrole Thunder Horse peut alimenter les foyers d’environ 80 000 personnes. 185504 Ian Graham
Disponible en version papier
10,95$